Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 21:14
les auteurs du noir
"Les auteurs du noir face à la différence",
recueil de nouvelles paru aux éditions Jigal.

 

 53 secondes de visages d' auteurs(es)

1 projet

15 plumes  

15 nouvelles noires

 

Le thème du recueil  n'est autre que la différence face au regard des autres. Les droits d'auteurs sont intégralement reversés à l'association "Ecoute ton coeur" (insertion d'enfants autistes dans la société).

Il s'agit  d'un projet imaginé par Fabien Hérisson, "proprio" de Livresque du noir dont la ligne directrice est de faire découvrir des auteurs peu connus parmi des auteurs confirmés.

 C'est chose faite avec ce recueil. Véritable condensé de nouvelles noires , comme on les aime.

Mise en bouche préfacée par Gilles Legardinier (auteur) 

"Nous sommes regardés, jugés, mais nous sommes aussi ceux qui regardons et jugeons."

 "Soyez différents. Ne cessez jamais d'exister." 

 

 

 

 

15 plumes , envie d'en parler...

 

Nicolas Sker ne semble pas "être une femme" mais en parle bien...Elle est amnésique... en recherche de son identité... La chute est terrible et qui sait si  j'adore les chutes avec un grand C !!  

 

"L'onde de choc" de Sophie Loubière est courte et percutante, nous mettant face au handicap mental, aux sévices infligés par "les autres". Insoutenable dureté de l'être ...

Belle description des ressentis du personnage principal.Emotion.

 

Avec Laurence Biberfeld, on s'aperçoit que l'habit ne fait pas la nonne.

Bien que l'apparence puisse rendre insoupçonnable parfois, il vaut mieux se garer et surveiller ses arrières. Tel est pris qui croyait prendre ???

 

Valery Le Bonnec nous fait entrer dans "La petite mécanique de l'horreur" ! Attaque à la machette, bras tranchés, mutilations d'Albinos en Afrique. Souffrance. Silence. Personne n'a rien vu, rien entendu...

Quand la fiction rejoint la réalité...

 

 

Patrick De Friberg nous invite à "une simple sortie de famille" qui tourne au cauchemard puis à la mort. Belle chute, sans filet...

 

Hervé Sard nous fait entendre  "La voix des autres" et écouter la détresse d'un seul. J'ai toujours autant de bonheur à "l'écouter" nous parler du Monde. J'ai toujours autant de plaisir à le lire tout en sachant qu' "on ne doit pas confondre bonheur et plaisir"... 

 

"La bête noire" habite certainement Elena Piacentini qui pose magnifiquement le paradoxe entre la disgrâce et le caniche de salon. Le délit de sale gueule est parmi nous ... dénouement bien noir... Si vous tenez à votre vie et votre raison, éloignez-vous de la lande...

 

Sébastien Gendron a bien déconné. Bienvenue chez les roms . Vous êtes sûrs qu'on ne peut pas cracher dans la "bonne" soupe ? Intense. 

 

Gaëlle Perrin ne joue pas à la chaise musicale...Elle a "un fauteuil pour deux". Mise en scène machiavélique à souhait ... 

 

Paul Colize semble en "désaccord majeur" avec le métro. Mieux vaut avoir l'oreille musicale ou mouiller sa p'tite culotte ( ou les deux) quand on traîne sur le quai...

 

Difficile pour Michel Vigneron de faire le plein "de rires et de couleurs" . Nouvelle très noire, insoutenable . Une pensée pour "Mémoire en cage" de Thierry Jonquet. Vous aurez compris que j'ai beaucoup aimé ...

 

Thierry Brun s'égare dans les "temps écarlates" à ses risques et périls. Atmosphère veloutée de rouge et Velouté de corps rouges ... Entretien (très particulier ! ) avec un tueur. Intensité du texte, Monsieur Brun...

 

Fabien Hérisson joue du scapel  sans perdre sa dignité ... Si vous aimez le superficiel, si vous êtes à cavale sous le torchon, si vous jasez, jacassez, cancanez, caquetez, piaillez...abstenez-vous d'une rencontre.  Evitez aussi d'avoir une usine à merde sous le bras, ça ne vous aidera pas. Beau texte à couper au cutter. 

 

Bob Garcia nous fait vivre dans un "Sonic world" le temps d'une mélodie. Salade de Racket sur lit de schizophrénie paranoïde. Belle conclusion...


Maxime Gillio a décidé de nous asperger d'amour. Avec "Asperger, mon amour", il y est parvenu sans difficulté en se glissant dans la peau d'une ado autiste...Une petite "professeur" qui vit dans notre monde à sa façon...Texte "ASPERGER" de vérité.

 

J'ai retrouvé avec plaisir des auteurs déjà lus et ai rencontré de belles plumes.

Les auteurs du noir ont su faire face à la Différence. A leur différence aussi, celle qui leur est propre, celle qu'ils ont au fond de leurs tripes.

 

 

      Pour en savoir plus sur le recueil : Editions JIGAL 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dans Quel État J'erre ...

  • : l'oiseau livre
  •  l'oiseau livre
  • : Du polar, du noir
  • Contact

victimes

un compteur pour votre site

Recherche