Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 09:04

 

 

 

Acheté à sa sortie et lu dans la foulée , le dernier roman posthume  de Thierry Jonquet est un petit bijou...inachevé. J'ai mis du temps à me décider à écrire quelques lignes sur cette lecture car la frustration est immense. 

 Vampires

 

Quatrième de couverture

Quand un immigré roumain découvre au fond d'un hangar un quidam empalé sur un pieu de bois, le visage tordu de souffrance ante mortem et les entrailles broyées, dans la meilleure tradition des victimes de Vlad Tepes alias Dracula, resurgissent, du fond de l'Histoire, des terreurs ancestrales. Et si les vampires n'étaient pas morts ? La famille Radescu, ces sans-âge au teint blafard, ces noctambules habitants de Belleville, n'ont pas la vie facile. Tuer le temps ne va pas de soi quand celui-ci renaît chaque jour, pour ainsi dire éternellement. Qui s'est jamais intéressé au sort de ces humains sur qui le temps n'a pas de prise ? De ces humains interdits de soleil et alourdis de désirs inassouvis ? Réintégrer la communauté humaine, en finir avec l'éternité, c'est le but qu'ils se fixent pour tenter d'échapper à cette existence désespérante.

 

 

Certains pourraient se dire: "Mais pourquoi  lire un livre dont la fin n'a pas été écrite ?"

 

Seuls Les lecteurs acharnés de Jonquet peuvent comprendre , seuls les amoureux de son écriture peuvent expliquer ce geste et accepter ce même état de frustration quand ils ferment le livre .... 

A la dernière page  .... panique , désarroi ... Thierry Jonquet ne peut pas être parti  , il n'a pas fini !!!  puis j'ai eu une folle envie ... le faire revenir pour qu'il me livre la fin .

 

Faire tourner les verres ? Faire des incantations ? Implorer le dieu du polar ? 

 

J'ai fini par me dire :"On se calme, on se calme! elle existe cette fin, quelque part six pieds sous terre quelqu'un la connaît , détient la clé et nous n'avons pas le droit d'y toucher . Chaque lecteur est à même d'imaginer ce que LUI aurait écrit mais  personne ne peut dire ce qu'ELLE aurait pu être ...

 

Un secret bien gardé "Ad Vitam Aeternam" .... Le dernier cadeau de  ce grand monsieur.    

 

Je ne suis habituellement pas fan des "vampires" et de leurs histoires qui se ressemblent tant et patati et patata , collier d'ail et puis voilà.

En découvrant le titre j'ai  pensé un court instant :" Non pas lui ... " Et bien si, il l'a fait mais pas comme tout le monde, pas comme au cinéma, pas pour les mêmes raisons !

Tout d'abord, on ouvre le livre et on y plonge de suite , sans préavis. Nous sommes au coeur de Belleville (évidemment !) et on imagine parfaitement l'ambiance de ce petit bout de monde où cohabitent  des personnages hétéroclites.

Et puis là-bas, au bout, il y a cette grande bâtisse . Une famille de vampires y habite et la vie de chacun de ses membres nous est livrée . Marginalisés malgré eux ,  instruits et cultivés , chacun gère son héritage génétique comme il l'entend et surtout comme il le peut  . Un jour une décision importante doit être prise , je vous laisse la découvrir... Tout comme je vous laisse découvrir le presque et excellent aboutissement de cette histoire si particulière que seul Thierry Jonquet pouvait écrire.

 

Les vampires sont-ils  immortels ?

 

Mais attendez MONSIEUR Jonquet,  ne serait-ce pas vous le  vampire immortel de la littérature ?

Revenez s'il vous plaît, vous n'avez pas terminé votre histoire .

 

Partager cet article

Repost 0
Published by l'oiseau livre - dans Thierry Jonquet Coups de foudre
commenter cet article

commentaires

Cyrille 13/10/2011 18:36


Un trèèèèèèèèèès grand monsieur qui manque déjà beaucoup.


Dans Quel État J'erre ...

  • : l'oiseau livre
  •  l'oiseau livre
  • : Du polar, du noir
  • Contact

victimes

un compteur pour votre site

Recherche