Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 17:48

 

 marin ledun

Editions ombres noires - 2012 -

 

 

 

 

Ardèche 2008. Une puissante déflagration fait écho dans la vallée. Une explosion vient de se produire à Thines, petit village isolé.

Découverte macabre de corps calcinés. 

Mais le feu ne semble pas pouvoir tout expliquer. Les cadavres retrouvés ont subi d'étranges transformations...

Seule une femme a été aperçue, se sauvant de ce champ de ruines et de désolation. Il s'agit de Laure Dahan, l'héroîne de "Marketing Viral". Contaminée par des nanovirus et ayant assisté à la mort d'êtres chers, elle ne poursuit qu'un seul but, retrouver sa fille avant qu'il ne soit trop tard et se venger des responsables...

Véritable bête à tuer,Laure n'a plus rien à perdre. Elle devra faire avec Vincent Auger, flic opiniâtre et obstiné, persuadé que chaque enquête naît d'une même problématique et fonctionne comme un vieux schéma mythologique ternaire: Héros, Ennemi, Traître.

Vincent est convaincu que le massacre de Thines est  le résultat d'un  travail méticuleux... Un "caillou" venu gripper une énorme machine pourtant parfaitement huilée...

 

 

 

Mutations osseuses, excroissances, virus, manipulations génétiques, nano et biotechnologie ...autant de petits mots doux pour de nombreux morts.

Des recherches secrètes sont menées par des apprentis sorciers du secteur privé... Privé car l'état n'a pas les moyens de telles ambitions, il fait juste office de coordinateur et de soutien.

Du coup, les savants fous  bénéficiant d'appuis politiques se prennent pour les rois du scalpel et font clairement ce qu'ils veulent, avec qui ils veulent. De "savants fous", ils passent le plus naturellement du monde à de "respectables chercheurs"...

 

 

Exploitation des plus faibles face au pouvoir de l'argent. Mais que sommes-nous face à ce pouvoir ? 

Des consommateurs ou des futures marchandises ? Les deux peut-être ...

 

De formidables enveloppes vivantes potentiellement aptes à porter des virus ? Pourquoi pas, il suffit de ne pas nous le dire...

 

Des condamnés contaminés ou des contaminés condamnés qui seraient vendus à des fins militaires ou comme des biens de consommation ? Oh là je m'emballe et je deviens parano !

 

Vision apocalyptique d'un futur proche où l'univers du neuromarketing devient monnaie courante parce qu'il s'avère que personne ne peut arrêter le progrès en marche (là il ne marche pas, il court ...).

 

 

 

 

L'Homme a une imagination débordante.  et certains n'hésitent pas à vendre de l'illusion, il paraît que ça relance l'économie...Soumission des corps, maîtrise comportementale, formatage. Sommes-nous en train de devenir des consommateurs à temps plein, de la conception jusqu'à la mort ? Non, nous le sommes déjà ... jusqu'à ce que la mort nous sépare. 

 

 

Comme d'habitude, Marin Ledun s' applique pour nous remuer les tripes et les nano-neurones... Il signe  un excellent thriller d'anticipation, un futur pas si loin du présent car n'oublions pas que notre présent, c'est demain. 

 

 

Autres romans de Marin rencontrés ici:

 

Modus Operandi                                                        zone Est

Modus Operandi                                       Zone Est

 

Les visages écrasés                                                     Marketing viral

Les visages écrasés                               Marketing Viral

 

Suite de "Marketing viral", "Dans le ventre des mères" peut malgré tout se lire indépendamment.

Repost 0
Published by l'oiseau livre - dans Made in France Marin Ledun
commenter cet article
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 23:00

 

Les visages écrasés

Editions du Seuil, collection Roman Noir, 2011

 

      Les visages écrasés

      Editions Points, format poche, 2012

 

 

Coup de coeur pour ce bouquin lu en 2013.

 

 

Carole Matthieu est médecin du travail dans un centre d'appel. Son quotidien ? Recevoir les salariés, les écouter, les soigner ou du moins tenter de le faire, car dans son monde, tout n'est que souffrance voire mise à mort de sa propre vie.

Le taureau est dans l'arène, faites entrer les toréadors.

 

Bienvenue au coeur des temps modernes où une préparation méticuleuse, une  organisation secrète à la surconsommation lancent les dés depuis bien longtemps.

Bienvenue dans le cercle des restructurations permanentes, des mises au placard à la mode de chez nous, du harcèlement parce qu'on le vaut bien, du management de haute voltige. 

Vous...n'avez...pas...atteint...les...objectifs...prévus...stop.

Burn out...burn out... On ne connaît que trop cette ritournelle.

 

 

Vous avez dit cancers ? Stress ? Angoisses ? Insomnies ? Accidents du travail ? Divorces ? Suicides ? C'est le prix à payer pour faire fonctionner l'économie.

 

 

Marin Ledun nous embarque dans l'enfer de ce médecin, réceptacle de toutes les souffrances rencontrées et accumulées sans prise de distance, sans filet. Juste en faisant son boulot. 

Maladies du corps, maladies de l'âme, les unes visibles, les autres pas. Les unes relevant du médecin du travail, les autres surtout pas. Ce qui se passe dans la tête ne doit pas entrer dans l'entreprise. Ne pas faire de vague , ne pas se suicider...ça pourrait nuire à la grande maison. Carole Matthieu ne l'accepte pas et refuse d'être celle qui ne prend que la température du corps. Elle classe, trie, accumule les expertises médicales pour en déceler la température psychique. Impuissance, colère.

Elle aurait pu faire comme les autres. Vivre à côté de la souffrance et l'oublier le soir, se contenter d'écouter les salariés sans y impliquer son corps et sa tête. Elle a choisi de tuer. 

 

 

Thriller "socio-économique", roman choc excellemment écrit, qui devrait être lu par tous les requins aux dents longues dont la vie n'est qu'un gigantesque management des autres. Ces autres qui subissent, étouffent et finissent par se passer la corde au cou.

 

 

 "Pour survivre depuis 150 ans, l'industrie s'est toujours attachée à organiser le travail. Et donc à trier les hommes avec soin. Une sorte de sélection sociale. Une procession morbide de fidèles, de soldats et d'esclaves. Chaque dieu, maître ou théoricien, a contribué à sa façon à la grande machine, à coups de miracles, de lois divines, de règles de fonctionnement, de découpages de tâches, de coups de bâton et de pointeuses." (extrait)

 

"Les morts ne sont jamais qu'une variable d'ajustement. Et tant mieux s'ils favorisent l'essor de l'industrie et si leur sang a coulé dans ses fondations - elles n'en seront que plus solides. " (extrait )

 

 

 

 

 

       Autres romans de l'auteur rencontrés ici:

 

Modus Operandi

 

 Modus operandi

 

zone Est

 

Zone Est

 

 

 

Marketing viral

Marketing viral

 

 

       19 mars 2014: Un article de Marin Ledun dans Libé des écrivains

"Orange: les morts pour le dire" .

 

 

 

 

 

 

Repost 0
11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 14:25

 

 

marketing viral marin

   Editions Au diable Vauvert 2008 

 

      Marketing viral Format poche 2009

 

 

Après avoir lu "Zone Est" en 2012,  je décide en 2013 de  refaire une immersion dans les nanotechnologies et autres vilaines bêtes.

 

Nathan est chercheur à l'université de Grenoble. Entouré d'étudiants l'accompagnant dans ses recherches sur la sexualité, il se retrouve face à un curieux laboratoire sauvagement bien gardé, où Nanotechnologies et Génétique sont les maîtres mots. Les objectifs ultra secrets de ce labo sont clairs:  manipulation de l'Homme, contrôle total de son corps et de son esprit par le biais d'expérimentations dignes du troisième Reich.

 

La plume de Marin Ledun est sans concession, directe et incisive. Les chapitres se succèdent , rythmés par l'histoire de Jézabel...bien loin de celle des Bisounours. 

 

Dès les premières pages, nous savons que nous ne lisons pas du fantastique. Nous sommes ces hommes et ces femmes, emprisonnés dans le tombeau des savants fous, des dictateurs du bistouri, des fêlés de la puce électronique. 

 

A travers ce thriller "biotechnologique", Marin Ledun aborde un sujet de société  "les nano et bio technologies" faisant débat depuis plusieurs années dans le milieu scientifique pour être peu à peu médiatisé alors que des nanoproduits sont déjà largement fabriqués et diffusés dans le monde (produits cosmétiques, peinture, vernis d'ameublement , j'en passe...).

Les enjeux et les risques induits par la présence de matériaux ou autres substances nanotechnologiques inquiètent en toute légitimité : Toxicité, possibilité pour les nanomachines de se reproduire entre elles en mimant le vivant, perte de contrôle, mutations non prévues , autonomie de ces nanoparticules échappant peu à peu au contrôle de l'homme.

Bien triste scénario construit par des apprentis sorciers jouant avec la boîte de Pandore.

 

nano    

 

 

 

 

Pour parvenir à ses fins toujours plus machiavéliques , la société du lobbing tyrannise le commun des mortels à coup de marketing géant !

Après le marketing géant , en route vers le Marketing Viral. Manipulations génétiques, expérimentations en tout genre, implantation de nanovirus de première, deuxième, troisième générations... afin que chacun devienne le propre "marketing" de l'autre...au prix de sa souffrance et de sa vie. 

Un excellent roman de Marin !

 

 

 

 

 

 

 

 Autres romans de l'auteur rencontrés ici:

 

Modus Operandi

 

 Modus operandi

 

zone Est

 Zone Est

Repost 0
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 11:45

"ZONE EST"   thriller d'anticipation  ...

 

A la lecture, je n'ai pu m'empêché de penser à Huxley et Orwell. Allez savoir pourquoi ...

 

 

 

 

zone est

 

Quatrième de couverture:

Thomas Zigler n'aurait jamais dû regarder dans la carte mémoire de sa victime. Ce qu'il y a vu est inconcevable pour les habitants de la Zone Est: une femme, belle, sans artifices et épargnée par le virus. Pourtant, Thomas sait que personne ne peut survivre sans organes artificiels et autres prothèses. Alors d'où vient-elle ? De l'autre côté du mur qui emprisonne à jamais la Zone Est ? Thomas n'a pas le temps de se poser de questions. Les criminels sans visage pour lesquels il travaille sont déjà à ses trousses. Thomas est bien décidé à sauver sa peau et à découvrir ce qui se trame dans cette communauté coupée du monde. Car ce qu'il a vu, c'est un espoir , un mince espoir...

 

 

 

 

D'un tout autre genre que "Modus Operandi" , Marin Ledun nous entraîne dans le vertige d'un futur où la liberté d'exister  et respirer n'existe plus. 

 

Le personnage principal, chasseur de données, poursuit ses cibles pour leur voler toute ou partie de leur mémoire....   Des nanovirus et autres vilains micro-organismes  sévicent... Les habitants de cette zone vivent six pieds sous terre et ne voient le jour que très rarement ou pas du tout ...

La plupart de leurs organes ont été remplacés par des prothèses . Les lobbies règnent en maîtres dans cet environnement nauséabonde , étouffant et écrasant. 

 

Vous l'aurez compris, l'athmosphère est lourde et la couleur dominante le gris... Saturation totale dans cette bulle "aseptisée".  

 

 

J'adhère totalement au style  de Marin Ledun et la lecture de " Zone Est" ne fait que renforcer ce plaisir . Le texte  est écrit  à la première personne  du singulier et au présent , ce qui m'a  fait glisser dès les premières pages dans la peau du personnage principal qui de surcroît est resté " humain" et épris de vérité .

Pendant les quelques 400 pages, j'ai vécu avec des prothèses et leurs conséquences, j'ai participé à des luttes sanguinaires et ai vu mourrir des êtres chers ...  pour connaître enfin toute  la vérité sur cette ZONE ... 

 

Lorsque j'ai  achevé la lecture de " Zone ESt" , j'ai alors relu la dédicace de  Marin Ledun . Elle termine ainsi : 

ET SI .....

 

 

Pour en connaître davantage sur cet auteur, délicieusement sympathique C'est ICI 

Repost 0
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 21:31

 

 

 Pas déçue d'avoir rencontré Marin Ledun à Noir sur la ville en 2011 ! 

 

 

 

 marin ledun

 

Quatrième de couverture: 

Cette ville pue la mort, marmonne l'inspecteur Eric Darrieux, adossé à la portière de sa vieille Peugeot.

Tu m'entends, Grenoble ?

la mort par tous tes trous !

Plus de quarante ans que je roule pour toi. Quarante ans que j'use mes semelles dans tes rues et tes escaliers gris. 

Et que m'as-tu donné en échange ? 

 

 

Marginal opiniâtre et alcoolique invétéré, Eric Darrieux enquête sur des disparitions d'enfants à Grenoble. Témoins fuyants, preuves confuses... A travers les brouillards de l'alcool, il poursuit un passé tourmenté dans les méandres de la mémoire urbaine.

 

 

 

Modus operandi est un premier thriller très réussi ...

C'est noir, très noir , ça va vite, très vite !

L' intrigue est partagée entre une enquête sur la disparition d'enfants et le lourd passé du personnage principal.Je n'en dirais pas plus , la quatrième suffit à elle seule. 

J'aime l'écriture fluide de Marin Ledun, sa manière de dire les choses sans orner son récit d'éléments inutiles et sans relief pour atteindre les 600 pages. 

J'adhère et adore!

 

 

Repost 0
Published by l'oiseau livre - dans Made in France Marin Ledun
commenter cet article

Dans Quel État J'erre ...

  • : l'oiseau livre
  •  l'oiseau livre
  • : Du polar, du noir
  • Contact

victimes

un compteur pour votre site

Recherche