Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 11:39
Repost 0
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 16:36

 

 

Rennes, ici Rennes !          Rennes ici Rennes

 

Combien de fois ai-je entendu cette annonce en gare de Rennes ? A l'époque, pas de co-voiturage, juste le train  ou le pouce pour faire du stop. Le lundi et le vendredi, le pouce fonctionnait bien , le dimanche, c'était le train...

C'est peut-être pour cette raison que ce livre a retenu mon attention. Allez savoir.

Lu en 2013, à sa sortie, "Rennes, ici Rennes" est un recueil de nouvelles noires paru aux éditions Critic.

Dix auteurs, dix nouvelles, un collectif  répondant au doux nom de "Calibre 35". Collectif rennais, à l'origine de cet ouvrage réunissant plumes confirmées et prometteuses autour d'un unique projet : mettre en scène cette région et permettre à de nouveaux talents de se faire connaître. C'est chose faite.

Recueil à contraintes où "Rennes, ici Rennes" chante sa ritournelle au début de chaque nouvelle.

Caryl Férey y a laissé son empreinte en préfaçant l'ouvrage, n'hésitant pas à soulever la poussière des années 90.

 

Dix nouvelles aux contraintes respectées.

 

 

Arrêt sur images pour 5 d'entre elles.

 

Les errements d'Hippocrate 

 

Hell arrive en gare de Rennes, peu d'argent en poche. Ell doit bosser. Venant de soutenir sa thèse en pneumologie, elle peut dès à présent chercher un remplacement. Direction Ponchaillou où elle est embauchée. 

Elle fait la connaissance de Comparsita, flic à la retraite atteint d'un cancer en phase terminale.

Les coeurs s'emballent, les morts s'enchaînent.

Fin de vie pour les uns, fin des haricots pour les autres...

Faut pas jouer avec Hippocrate et ses apôtres.

 

 

Auteur:

Yves Tanguy, né en 66, est auteur de deux précédents romans "Chonzac" (2010) et "Les trois singes" (2011).  Il semble aussi être l'inventeur du Miamm (dont vous apprécierez la recette page 118) mais ça c'est une autre histoire.

 

 

Savoir et savoir

 

Un ex taulard, trois petits vieux, un contrat, une belle embrouille pour un nouveau départ ? ça reste à voir ou à savoir...

 

 

Auteur:

Nouvelle d'Hervé Commère, né en 74, installé à Rennes en 2006 où il commence à écrire.

Pas de recette de cuisine fétiche le concernant mais une phrase :

"Le polar est au coin de la rue" ... Il n'a pas tort. 

Auteur de "J'attraperai ta mort" (2006), "Des ronds dans l'eau" (2011) et "Le deuxième homme" (2012).

 

 

Autofiction

 

Par manque d'inspiration pour écrire la suite de sa nouvelle noire, le neveu de tatie Solange se rend à la gare de Rennes pour tenter de repérer et suivre une fille dont le physique collerait le mieux à son héroïne.

Oui mais voilà, si le neveu de tatie Solange veut obtenir une certaine autosatisfaction sur son autofiction, quelques automatismes s'imposent , un peu d'autodérision  et sans doute  un brin d'autogestion sinon gare à l'autodestruction...    

 

 

Auteur:

Claude Bathany, né en 62, s'installe à Rennes à l'aube du troisième millénaire. Il semblerait qu'il aime jouer de la guitare et dessiner des vaches. 

Romans pour adultes : "Last exit to Brest" (2007) , "Country Blues" (2010) . Romans jeunesse : "Princesse de Brocéliande" (2011), "La princesse qui chantait comme une casserole" (2011), "Pirates des sept mers" (2012), "Cinq histoires de chevaliers de la table ronde" (2013).

 

 

Rennes, gueule ouverte

 

Une histoire de poules, de nettoyeur timbré, de timbres sur enveloppes, d'enveloppes de fric, de fric ensanglanté. Le tout servi par une belle plume incisive. 

 

 

Auteur:

Stéphane Grangier, né en 1968 à Quimper, a publié deux recueils de nouvelles noires "La vengeance du dindon farci" (2009) et "Droit vers le soleil" (2012) aux éditions de la Rue nantaise.

 

 

Et  ma p'tite préférée:  Chasse aux vieux 

 

Robert Saggin est un quadra bien dans ses baskets. Il a quitté Rennes il y a 15 ans. Retour aux sources afin de se pencher sur une affaire particulière qui ne semble pas intéresser grand monde. Son ami et élu communiste a trouvé la mort, heurté par un "putain de camion". 

Au travers des chapitres, Frédéric Paulin accorde peu de répis à son personnage muni d'une bonne pompe à sang. 

Souffle, endurance et méninges rythment les chapitres jusqu'à ce que l'étau se resserre. 

Où commence la vieillesse ? Où se termine la jeunesse ? 

Tout est dans le regard de l'autre. 

 

 

Auteur:

"Individu" fort sympathique, Frédéric Paulin vit à Rennes depuis de nombreuses années. Où, soit dit en passant, il a écumé  tous les bars durant de très , très longues années d'études.

Il est auteur de polars historiques ou contemporains "La grande déglingue" (2009), "La dignité des psychopathes" (2010), "Rappelez-vous ce qui est arrivé aux dinosaures" (2011) chroniqué ici prochainement, "Les pendus du Val sans retour" (2012), "Pour une dent, toute la gueule" (2012) et son dernier , selectionné pour le prix Paul Féval,  "La grande peur du petit blanc" (2013).

 

 

 

 

Vous pourrez aussi apprécier: 

 

-"Nuit de Braise" de David S.Khara. Auteur de plusieurs romans : "Les vestiges de l'Aube" (2010), "Le projet Shiro" (2011), "Le projet Morgenstern" (2013) et "Le projet Bleiberg" (2010) faisant partie de ma délicieuse et non moins monstrueuse pile à lire .

 

-"Rive droite" de Franck Darcel .

Ses précédents romans: "Le dériveur" (2005) , "L'ennemi de la chance" (2007), "Voici mon sang" (2011).

 

-"Des cendres à Monfort"  de Valérie Lys, auteure de "Echec au fou" (2011), "Confessions rennaises" (2012) et "Grise mine à Fougères" (2013).

 

-"Le complot"  d' Eric Wietzel , auteur de nombreux romans : "karma girl" (2000), "Les mirages d'Elamia" (2005), "La forteresse des secrets" (2006), "La mère des tourments" (2007), "Les dragons de la cité rouge" (2009), "Ne cherche pas à savoir" (2010), "La porte des limbes" (1997 et suite en 2013).

 

-"Ad Rennes Aline"  de Léonard Taokao, auteur de deux précedents romans: "Carabistouilles fiction" (2010) et "Mauvaise herbe" (2012).

 

 

 

 

 

 

Repost 0
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 21:14
les auteurs du noir
"Les auteurs du noir face à la différence",
recueil de nouvelles paru aux éditions Jigal.

 

 53 secondes de visages d' auteurs(es)

1 projet

15 plumes  

15 nouvelles noires

 

Le thème du recueil  n'est autre que la différence face au regard des autres. Les droits d'auteurs sont intégralement reversés à l'association "Ecoute ton coeur" (insertion d'enfants autistes dans la société).

Il s'agit  d'un projet imaginé par Fabien Hérisson, "proprio" de Livresque du noir dont la ligne directrice est de faire découvrir des auteurs peu connus parmi des auteurs confirmés.

 C'est chose faite avec ce recueil. Véritable condensé de nouvelles noires , comme on les aime.

Mise en bouche préfacée par Gilles Legardinier (auteur) 

"Nous sommes regardés, jugés, mais nous sommes aussi ceux qui regardons et jugeons."

 "Soyez différents. Ne cessez jamais d'exister." 

 

 

 

 

15 plumes , envie d'en parler...

 

Nicolas Sker ne semble pas "être une femme" mais en parle bien...Elle est amnésique... en recherche de son identité... La chute est terrible et qui sait si  j'adore les chutes avec un grand C !!  

 

"L'onde de choc" de Sophie Loubière est courte et percutante, nous mettant face au handicap mental, aux sévices infligés par "les autres". Insoutenable dureté de l'être ...

Belle description des ressentis du personnage principal.Emotion.

 

Avec Laurence Biberfeld, on s'aperçoit que l'habit ne fait pas la nonne.

Bien que l'apparence puisse rendre insoupçonnable parfois, il vaut mieux se garer et surveiller ses arrières. Tel est pris qui croyait prendre ???

 

Valery Le Bonnec nous fait entrer dans "La petite mécanique de l'horreur" ! Attaque à la machette, bras tranchés, mutilations d'Albinos en Afrique. Souffrance. Silence. Personne n'a rien vu, rien entendu...

Quand la fiction rejoint la réalité...

 

 

Patrick De Friberg nous invite à "une simple sortie de famille" qui tourne au cauchemard puis à la mort. Belle chute, sans filet...

 

Hervé Sard nous fait entendre  "La voix des autres" et écouter la détresse d'un seul. J'ai toujours autant de bonheur à "l'écouter" nous parler du Monde. J'ai toujours autant de plaisir à le lire tout en sachant qu' "on ne doit pas confondre bonheur et plaisir"... 

 

"La bête noire" habite certainement Elena Piacentini qui pose magnifiquement le paradoxe entre la disgrâce et le caniche de salon. Le délit de sale gueule est parmi nous ... dénouement bien noir... Si vous tenez à votre vie et votre raison, éloignez-vous de la lande...

 

Sébastien Gendron a bien déconné. Bienvenue chez les roms . Vous êtes sûrs qu'on ne peut pas cracher dans la "bonne" soupe ? Intense. 

 

Gaëlle Perrin ne joue pas à la chaise musicale...Elle a "un fauteuil pour deux". Mise en scène machiavélique à souhait ... 

 

Paul Colize semble en "désaccord majeur" avec le métro. Mieux vaut avoir l'oreille musicale ou mouiller sa p'tite culotte ( ou les deux) quand on traîne sur le quai...

 

Difficile pour Michel Vigneron de faire le plein "de rires et de couleurs" . Nouvelle très noire, insoutenable . Une pensée pour "Mémoire en cage" de Thierry Jonquet. Vous aurez compris que j'ai beaucoup aimé ...

 

Thierry Brun s'égare dans les "temps écarlates" à ses risques et périls. Atmosphère veloutée de rouge et Velouté de corps rouges ... Entretien (très particulier ! ) avec un tueur. Intensité du texte, Monsieur Brun...

 

Fabien Hérisson joue du scapel  sans perdre sa dignité ... Si vous aimez le superficiel, si vous êtes à cavale sous le torchon, si vous jasez, jacassez, cancanez, caquetez, piaillez...abstenez-vous d'une rencontre.  Evitez aussi d'avoir une usine à merde sous le bras, ça ne vous aidera pas. Beau texte à couper au cutter. 

 

Bob Garcia nous fait vivre dans un "Sonic world" le temps d'une mélodie. Salade de Racket sur lit de schizophrénie paranoïde. Belle conclusion...


Maxime Gillio a décidé de nous asperger d'amour. Avec "Asperger, mon amour", il y est parvenu sans difficulté en se glissant dans la peau d'une ado autiste...Une petite "professeur" qui vit dans notre monde à sa façon...Texte "ASPERGER" de vérité.

 

J'ai retrouvé avec plaisir des auteurs déjà lus et ai rencontré de belles plumes.

Les auteurs du noir ont su faire face à la Différence. A leur différence aussi, celle qui leur est propre, celle qu'ils ont au fond de leurs tripes.

 

 

      Pour en savoir plus sur le recueil : Editions JIGAL 

 

Repost 0

Dans Quel État J'erre ...

  • : l'oiseau livre
  •  l'oiseau livre
  • : Du polar, du noir
  • Contact

victimes

un compteur pour votre site

Recherche